Vignes de Champagne en hiver

Une curieuse saison photo

L’hiver est loin d’être ma saison préférée, vu que les sujets photogéniques en infrarouge sont drastiquement réduits. Pourtant, l’arrivée de la neige a quelque peu rabattu les cartes.

De passage dans l’Aube, région que je continue à apprivoiser, j’en ai profité pour battre la campagne et les vignes de Champagne à la recherche de paysages intéressants, où se mêlent la neige et une végétation devenue rouge grâce à la magie de la photographie infrarouge. Voyons un peu ce que j’ai rapporté de mes balades.

De la crue à la neige

La région n’a pas été épargnée durant cet hiver, puisqu’une crue a précédé la neige. Si les routes et habitations n’ont pas été touchées, les champs à proximité des rivières se sont retrouvés inondés.

Les vignes de Champagne étant plantées à flancs de collines et surplombant la campagne, leur état n’a pas non plus été menacé. Seuls les chemins permettant d’y accéder se sont parfois révélés compliqués à emprunter.

Tracer sa route à la croisée des chemins

Après une nuit de neige intensive, les paysages deviennent maculés de blanc, et la végétation comme figée par le givre. Cette blancheur s’estompe peu à peu pour révéler le tracé des chemins et axes de passage réguliers. Les vignes de Champagne se rapprochent dans le craquement des pas dans la neige.

Certaines scènes semblent provenir tout droit de Mars, à l’image de ce tracé d’engin agricole serpentant dans les champs comme un robot d’exploration se dirigeant vers les vignes de Champagne.

Dentelles de branches et boules de gui

Certains arbres bordant les chemins exhibent de larges boules de gui, parasite dont l’expansion est frappante en l’absence de feuilles. L’infrarouge leur donnerait presque l’aspect de guirlandes de Noël.

D’autres arbres, heureusement, gardent leur intégrité, et se déploient tels des éventails en dentelles de branches.

Les alentours des vignes de Champagne en blanc de blanc

Parce que le rendu infrarouge dépend avant tout du filtre utilisé, j’ai voulu réaliser quelques prises de vue plus conventionnelles une fois la neige complètement fondue. L’occasion de retrouver un peu de blancheur.

Pour aller plus loin

Vous souhaitez aller plus loin que ce tutoriel et découvrir en ma compagnie tout le potentiel créatif de cette technique fascinante ?

Découvrez le programme de mon initiation individuelle à la photographie infrarouge.

Cette formation tout-équipé s’adresse aux photographes de tous niveaux, tout au long de l’année !

Vous souhaitez utiliser certaines des photographies de cet article à des fins d’illustration ou d’exploitation commerciale ? Je vous invite à me contacter directement en me présentant vos besoins et le type d’illustration concerné. Je me ferai un plaisir de revenir vers vous dans les plus brefs délais avec une offre commerciale adaptée.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Découvrez mes autres promenades photographiques !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.