Saturation

Vivifiez vos images sans artefact

Ce tutoriel vous présente une méthode de saturation et de purification des couleurs utilisant l’outil « correction sélective » de Photoshop. Cette méthode repose sur les relations d’addition et de soustraction des couleurs primaires, illustrées ci-contre :

La puissance de la correction sélective

L’outil « correction sélective » permet de doser la quantité des composantes soustractives (CMJ) de chacune des couleurs primaires (RVB et CMJ). Cet outil va nous permettre à la fois de gérer la saturation et la pureté de chacune de ces 6 couleurs.

Augmenter la saturation d’une couleur revient à augmenter le pourcentage de ses composantes soustractives assorties. Les composantes soustractives assorties d’une couleur sont les couleurs primaires CMJ que ladite couleur permet d’obtenir. Les composantes soustractives assorties du rouge sont donc le jaune et le magenta ; celles du vert le jaune et le cyan ; celles du bleu le magenta et le cyan ; celle du jaune le jaune ; celle du cyan le cyan ; celle du magenta le magenta. Pour saturer d’avantage le rouge d’une image, par exemple, il suffit à l’aide de la « correction sélective » de sélectionner la couleur rouge et d’augmenter ses composantes jaune et magenta. Le passage du calque de réglage en mode « couleur » permet quant-à lui de ne pas impacter le contraste et la luminosité de l’image. Ici la saturation du rouge est maximale, mais l’effet peut être dosé.

Purifier une couleur revient à supprimer ses composantes soustractives opposées. Ce réglage reprend la logique inverse de la saturation. La composante soustractive opposée du rouge est donc le cyan ; celle du vert le magenta ; celle du bleu le jaune ; celles du jaune le cyan et le magenta ; celles du cyan le jaune et le magenta ; celles du magenta le cyan et le jaune. Pour purifier d’avantage le magenta d’une image, par exemple, il suffit à l’aide de la « correction sélective » de sélectionner la couleur magenta et de diminuer ses composantes cyan et jaune. Le passage du calque de réglage en mode « couleur » permet quant-à lui de ne pas impacter le contraste et la luminosité de l’image. Ici la purification du magenta est maximale, mais l’effet peut être dosé.

Personnellement, j’augmente la saturation de chaque couleur de 30% et je les purifie de 60%. L’impact de ces réglages est visible ci-dessous. Les modifications sont subtiles mais très utiles dans la suite du processus de développement.

En dehors de ces réglages systématiques, ces techniques me permettent de diminuer la teinte d’une couleur particulière dans une image, le rouge dans les portraits par exemple, en la désaturant avec cette méthode. Sur l’image suivante, on note une dominante rouge due à la présence de dorures et de bois verni.

Grâce à l’outil « correction sélective », je vais d’abord désaturer le rouge de 25%.

Le résultat est plus réaliste, mais le rouge apparait légèrement délavé. De même, le bleu n’est pas assez vif. Je vais donc purifier ces couleurs de 50%.

L’impact sur le rouge et le bleu est détaillé ci-dessous :

Le résultat final est plus équilibré :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Découvrez mes autres tutos photo !

banniere-tutoriel-noir-et-blanc noir et blanc

Noir et blanc

Tutoriel présentant une technique de conversion noir et blanc simple et rapide basée sur le modèle TSL des photographies en couleur.

Lire la suite »

2 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.