Portrait Aerochrome

Pour voir la vie en rose (littéralement)

Cet article relate une promenade photographique sortant des sentiers battus, au cours de laquelle j’ai pu m’initier au portrait aerochrome numérique aux serres d’Auteuil en compagnie de la comédienne Laureen Orlando et du photographe multi-casquettes Mathieu Stern.

L'aerochrome, pellicule phare de l'infrarouge argentique

La pellicule Kodak Aerochrome, dont la production s’est achevée en 2009, offre un rendu caractéristique de l’infrarouge en photographie argentique. Cette pellicule, très contraignante dans son utilisation et son développement, a notamment été utilisée par les photographes Richard Mosse, Elliot Landy ou encore Cal Schenkel.

La simulation numérique du rendu aerochrome est rendue possible par l’emploi de filtres optiques absorbant le bleu et (plus ou moins) le vert, de la même manière qu’en argentique, puis par la redistribution des composantes RVB pour retrouver la logique de captation de la fameuse pellicule.

La société Kolari Vision m’a fourni fin 2017 son nouveau filtre infrarouge coupant à 550nm afin de bénéficier de mon retour d’expérience. Ce filtre, peu répandu, permet d’obtenir un rendu aerochrome en photographie numérique.

Rendez-vous aux serres d'Auteuil

En cette période hivernale, une balade aux serres d’Auteuil fut une évidence pour profiter d’une végétation luxuriante et d’une ambiance tropicale, et ainsi pratiquer le portrait aerochrome dans les meilleurs conditions. Au fil des serres, notre petite équipe a réalisé différents portraits à la fois en infrarouge (moi-même) et en visible (Mathieu). De cette manière, un comparatif de rendu a pu être réalisé une fois les photos développées.

Le portrait aerochorme : un rendu original et convaincant

Le rendu aerochrome obtenu avec le filtre 550nm de Kolari Vision m’a convaincu. Il permet bien de retrouver la couleur rouge/fuchsia de la végétation propre à la pellicule de Kodak, associée à un rendu jaune/vert de la peau. Son développement numérique demande néanmoins plus de travail qu’avec un filtre infrarouge plus sélectif.

Pour aller plus loin

Vous souhaitez aller plus loin que ce tutoriel et découvrir en ma compagnie tout le potentiel créatif de cette technique fascinante ? Découvrez le programme de mon initiation individuelle à la photographie infrarouge. Cette formation tout-équipé s’adresse aux photographes de tous niveaux, tout au long de l’année !

Depuis la parution de ce tutoriel, en 2014, j’ai eu l’occasion de rédiger de nombreux articles en français et en anglais en lien avec la photographie infrarouge. Vous trouverez ci-dessous des liens vers ces articles :

Vous souhaitez utiliser certaines des photographies de cet article à des fins d’illustration ou d’exploitation commerciale (en-dehors des photographies incluant les œuvres d’autres artistes) ? Je vous invite à me contacter directement en me présentant vos besoins et le type d’illustration concerné. Je me ferai un plaisir de revenir vers vous dans les plus brefs délais avec une offre commerciale adaptée.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Découvrez mes autres promenades photographiques !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.