Le Père Lachaise infrarouge

Un cimetière calme et coloré

J’inaugure avec cet article une nouvelle catégorie de mon blog : les promenades photographiques. A travers ces promenades, je vous propose de découvrir des lieux, des sensations, des réflexions à travers une série de photographies réalisées en un temps et un lieu donné. Pour cette première promenade, je vous propose de découvrir le Père Lachaise infrarouge durant un après-midi pluvieux sous forme de « Happy Day ».

Le Père Lachaise, un musée à ciel ouvert

Depuis que je vis à Paris, je ne me suis rendu au Père Lachaise que pour des enterrements. Ce haut lieu d’histoire et de tourisme, cimetière le plus visité au monde, s’apparente pour la plupart d’entre nous à un musée à ciel ouvert. Les visiteurs se pressent ainsi devant les tombes de Colette ou Jim Morrison, flânent ou lisent sur un banc. Cette approche du Père Lachaise est à l’opposé total de la représentation que j’en avais, d’avantage associée à la tristesse.

Un cimetière comme lieu de vie

Je me suis décidé à « visiter » ce cimetière un après-midi d’orage afin de l’appréhender avec un nouveau regard, plus paisible et détaché des souvenirs que j’en avais. J’ai enrichi cette démarche d’un travail photographique centré sur le contraste entre la solennité du lieu et le détachement des visiteurs qui s’y promènent. Bref, la vision contrastée d’un cimetière comme lieu de vie, de curiosité et de rencontres.

Le Père Lachaise infrarouge : une approche personnelle

J’ai sélectionné 10 photographies issues de ma visite dans la série « Happy Day », alternant vues solitaires et instants captés. Pour accentuer le décalage de fond, les photographies ont été réalisées en aerochrome numérique.

J’ai travaillé à reproduire en numérique le rendu argentique de l’infrarouge : un feuillage rouge et vif, offrant des scènes à l’aspect festif dénotant avec l’atmosphère d’un cimetière. Je me suis également limité à une focale fixe, un 35mm, afin d’offrir un point de vue à échelle humaine.

Ma visite s’est achevée sous des trombes d’eau, ma veste sur la tête telle le drap d’un fantôme, photographiant une visite guidée sous les parapluie. J’en suis ressorti avec un nouveau regard, qui, sans effacer les souvenirs de mes premières venues, s’est élargi à la sérénité.

Pour aller plus loin

Vous souhaitez aller plus loin et découvrir en ma compagnie tout le potentiel créatif de cette technique fascinante ?

Découvrez le programme de mon initiation individuelle à la photographie infrarouge.

Cette formation tout-équipé s’adresse aux photographes de tous niveaux, tout au long de l’année !

Vous souhaitez utiliser certaines des photographies de cet article à des fins d’illustration ou d’exploitation commerciale ? Je vous invite à me contacter directement en me présentant vos besoins et le type d’illustration concerné. Je me ferai un plaisir de revenir vers vous dans les plus brefs délais avec une offre commerciale adaptée.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Découvrez mes autres promenades photographiques !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.