Construction et identité

C'est en photographiant que l'on devient photographe

Je profite de la rentrée pour donner un nouveau souffle aux billets d’humeur de la partie « blog » de mon site, quelque peu délaissés jusqu’à présent. L’idéal que je me fixe est de publier un billet par semaine, rédigé le week-end pour une publication le lundi. Commençons tout de suite par un phénomène qui, selon moi, impacte directement l’identité photographique de tout un chacun : la recrudescence des tutoriels de retouche en ligne.

Recrudescence des formations photo...

Un état des lieux s’impose : il s’observe sur les réseaux sociaux dédiés à la photographie (Flickr, 500px et bien entendu, Facebook) des photographes populaires dont le succès auprès du grand public repose avant tout, selon moi, sur une haute maitrise des outils de développement et de retouche numériques. Les images qu’ils postent illustrent pour la majorité d’entre elles des paysages ou des monuments emblématiques tout autour du monde. Les compositions choisies vont de la plus classique à la plus originale suivant le photographe, le point commun des images finales étant l’utilisation très poussée de la retouche numérique. Si bien qu’à défaut d’un style photographique propre, ces photographes offrent une patte graphique distinctive.

Dès lors, depuis quelques temps et par effet domino, chacun d’entre eux propose à la vente des tutoriels vidéos au travers desquels ils enseignent les techniques de retouche qu’ils utilisent pour arriver au rendu caractéristique de leur travail.

... et impact sur la construction de son identité photographique

Je ne jugerai pas ici de l’intérêt de ces tutoriels, mais vais en revanche m’intéresser à l’impact de cette offre sur la construction de l’identité photographique du public ciblé. Comme suggéré précédemment, les auteurs de ces tutoriels s’adressent à un public amateur de belles photographies au sens illustratif du terme : des couleurs vives, des ciels denses, des paysages de rêve, en résumé de belles cartes postales à l’air du numérique, dont le but premier est de plaire au plus grand nombre.

Et c’est sur ce point que repose selon moi le succès de ces tutoriels. En effet, le public de photographes ciblé cherche avant tout à faire des photos qui plaisent, qui suscitent le plus d’intérêt et génèrent le plus de « likes ». Bref, ce sont des photographes du net. En leur permettant d’apprendre des recettes qui ont fait leurs preuves chez les auteurs des tutoriels, ils seraient donc assuré de susciter le même intérêt en retour.

Mais alors, quel rapport avec l’identité photographique dont est censé parler ce billet? Et bien tout! Car les tutoriels dont il est question amènent au final à copier un rendu, à imiter le travail d’autres photographes, souvent en moins bien : la photographie ne se limitant pas à Photoshop, ces techniques ne sauveront pas une mauvaise prise de vue à la base. En mettant l’accent sur le rendu graphique des images au dépend du processus de création, de l’intention et de la démarche des photographes, ces tutoriels les empêchent de construire leur identité photographique. Identité dont la finalité n’est pas de plaire au plus grand nombre mais de réaliser un travail unique et personnel.

Au contraire, le risque ici est de normaliser la qualité des images en se basant avant tout sur leur intérêt graphique et illustratif, plus immédiat et accessible dans un monde noyé sous les images, au détriment de leur intérêt narratif et sensitif.

On pourrait me reprocher de proposer moi-aussi des tutoriels sur mon site. Je répondrai que d’une part, ces tutoriels sont mis à disposition gratuitement, et d’autre part que leur contenu se compose d’outils de développement numérique que tout un chacun peut intégrer comme il l’entend dans son flux de travail, et non de solutions clé en main. Et vous, que pensez-vous de l’offre actuelle de tutoriels  photos en ligne? Qu’est que vous attire dans ce principe, ou au contraire qu’est ce qui vous retient de franchir le pas et d’en commander quelques-uns?

Pour aller plus loin

A travers mon savoir-faire dans le domaine de la photographie en ultraviolet, je propose un large panel de prestations de captation photo et vidéo UV pour vos projets et ateliers de promotion cosmétique et de prévention dermatologique. De même, j’encadre des initiations individuelles à la photographie infrarouge auprès des photographes de tous niveaux. Découvrez les offres associées en cliquant sur les liens correspondants ci-dessous :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Découvrez mes autres billets d'humeur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.