Cancer de la peau

Quelles mesures de prévention en 2024 ?

Encore trop peu médiatisé en France, le cancer de la peau enregistre pourtant la plus forte hausse de cas depuis 1990, avec notamment 2% de nouveaux cas par an entre 2010 et 2023. Si sa forme la plus grave, le mélanome, se traite la plupart du temps par chirurgie sans complication suite à un diagnostic précoce, la première mesure de prévention reste la sensibilisation à l’exposition au soleil.

Je vous propose dans cet article un tour d’horizon des mesures de prévention du cancer de la peau prévues pour 2024.

Quelques rappels sur le cancer de la peau

Le cancer de la peau est le type de cancer le plus répandu aux USA, et parmi les 10 premiers types de cancers détectés en France. Sa forme la plus courante (90% des cas) est le carcinome cutané. Fort heureusement, c’est également le type de cancer de la peau le plus simple à traiter.

La forme la plus sévère du cancer de la peau, le mélanome, nécessite un dépistage précoce pour être traitée par chirurgie. En cas de complications ou d’apparition de métastases, un traitement par chimiothérapie ou rayons X s’avère alors nécessaire.

Il est utile de rappeler que la peau est l’organe le plus vaste du corps humain. C’est également la première barrière entre notre organisme et l’environnement extérieur. Une grande attention devrait donc y être portée au quotidien.

Les facteurs à risques du cancer de la peau

Le cancer de la peau est majoritairement provoqué par l’action des UV-B sur la peau. Ce rayonnement provient des rayons du soleil et se retrouve dans les tubes UV des cabines de bronzage.

Une exposition prolongée et non-contrôlée au soleil est donc le principal facteur causant l’apparition d’un cancer de peau. Ce risque est encore accru si :

  • Vous avez été soumis à de forts coups de soleil étant enfant, votre capital dermatologique n’étant pas encore complet.
  • Vous disposez d’un phototype clair, entre 1 et 2.
  • Vous avez déjà développé un cancer de la peau par le passé.

Les symptômes du cancer de la peau

Plutôt que de symptômes cancer de la peau, il conviendrait plutôt de parler de signes, car l’apparition d’un cancer est avant tout visuelle. Un mélanome se reconnait lors d’un auto-examen avec la règle ABCDE :

  • Asymétrie – La plupart des mélanomes ont des bords asymétriques.
  • Bords irréguliers – La plupart des mélanomes ont des bords irréguliers.
  • Couleurs non homogènes – Les mélanomes ont souvent plusieurs couleurs rouge, marron, noir.
  • Diamètre – en général supérieur à 6 mm.
  • Evolution – un grain de beauté qui change d’aspect, de couleur devient rugueux.

Dépistage du cancer de la peau et contacts utiles

Si vous soupçonnez l’apparition d’un mélanome sur votre peau lors d’un auto-examen, dirigez-vous sans tarder vers votre médecin traitant, qui vous indiquera la marche à suivre pour diagnostiquer ou non un cancer. Ce diagnostic est effectué par un dermatologue. Un premier avis peut également être demandé à l’aide de photos de cancer de peau présumé.

Voici quelques contacts utiles pour en savoir plus sur le cancer de la peau, son diagnostic, sa prise en charge et les traitements existants :

Prévention du cancer de la peau 2024

Comme expliqué en introduction, la prévention du cancer de la peau n’est pas la cause de santé publique la plus médiatisée, loin de là. Comparée à la prévention du cancer du sein et la campagne de prévention Octobre Rose, la lutte contre le cancer de la peau n’est pas encore une vraie cause nationale, contrairement à d’autres pays comme les USA, la Canada ou l’Australie.

Focus sur les actions de prévention existant en France.

Le Mélanome Day jusqu'en 2016

Le « Mélanome Day », ou Journée nationale de prévention et de dépistage des cancers de la peau, été initiée en 1998 par le Syndicat national des dermatologues-vénéréologues. Durant cette journée, les dermatologues volontaires proposaient une sensibilisation aux risques de cancer de la peau ainsi qu’un dépistage gratuit et anonyme du mélanome.

Le « Mélanome Day » a été remplacé depuis 20217 par la Semaine nationale de dépistage du cancer.

De la Semaine nationale de dépistage du cancer de la peau à la campagne "Sauver sa peau"

Évolution du « Mélanome Day », la Semaine nationale de dépistage du cancer de la peau se tient depuis 2017, en juin. A ces débuts, cette semaine était l’occasion pour les dermatologues et professionnels de santé volontaires de proposer un point sur l’importance du dépistage précoce et de la prévention du cancer de la peau, ainsi qu’un dépistage gratuit.

Désormais, cette semaine, rebaptisée Semaine de prévention et de sensibilisation au dépistage ciblé des cancers de la peau, se contente de produire une campagne digitale et une campagne d’affichage dans toute la France grâce à des partenaires engagés dans les territoires (source SNDV).

A l’heure actuelle, les dates de la 27e édition de la campagne d’été « Sauver sa peau » ne sont pas encore connues. Elles seront publiées sur le site dermatos.fr .

Des actions de prévention cancer de la peau locales

Certaines régions, par l’intermédiaire d’Instituts de Santé ou de la CPAM, proposent chaque année des campagne de prévention et des ateliers de sensibilisation au cancer de la peau. C’est le cas, par exemple, de la CPAM Bretagne et de sa campagne Alerte Breizh, reprenant les symboles de la culture bretonne.

Les ateliers UV "Visions solaires", la sensibilisation directe et personnalisée par l'image

Depuis plusieurs années maintenant, j’interviens dans le cadre de programmes de prévention du cancer de la peau en encadrant des ateliers UV de prévention solaire. Ces ateliers s’adressent aussi bien aux professionnels (Journées Dermatologiques de Paris, salon IMCAS, journées du bien-être en entreprise… ) qu’au grand public (Salon de l’Agriculture, festivals… ) et permettent à chacun de découvrir l’impact invisible du soleil sur sa peau.

En filmant chaque participant sous lumière UV à l’aide d’une caméra UV, je dévoile l’état de leur capital dermatologique au niveau du derme, ainsi que les conséquences actuelles du photoviellissement. Couplé au discours d’un professionnel de santé, ce dispositif a montré son efficacité dans la prise de conscience des risques d’une exposition incontrôlée au soleil. 

Découvrez mes autres actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.